ESPOIR
ANDRÉ MYRE, juin 2006

 

ESPOIR 

 L'âdâm est corps vivant  corps pensant
 corps portant les traces des joies et peines de milliers de  générations
 visage qui raconte l’histoire d’une vie

  Je suis celui ou celle 
  que les autres ont contribué à faire
  un être humain ne se crée pas seul
  n’existe pas seul
  ne prend pas conscience de soi seul
  n’aime pas seul
  et n’a aucun sens seul

Corps à deux  corps de groupe
corps social
corps qui n’existe que s’il est en relation avec TOUT 

ANDRÉ MYRE

poème tiré du manuscrit  Pour l'avenir du monde, La résurrection revisitée (publié chez Fides en juin 2007).